Liberté économique

Les recettes économiques asiatiques au secours de la pauvreté en Afrique

Il y a deux choses sûres que nous pouvons affirmer au sujet de la pauvreté mondiale. La première est que la pauvreté recule et elle est désormais plus faible que jamais auparavant dans l'histoire humaine. La seconde est que la plupart des gens ne le croient pas.

Algérie : un besoin crucial de liberté économique

La chute des prix du pétrole et du gaz a porté un coup sévère à l’économie algérienne fragilisée par le manque de diversification de son économie. Pour diversifier, il y a besoin de liberté d’entreprendre et d’échanger. Si l’économie algérienne manque de diversification, c’est parce qu’elle manque de liberté économique.

Afrique du Sud : le boulet des entreprises publiques

En Afrique du Sud, il n’y a pas moins de 717 entreprises publiquesqui représentent un actif total de 1 trillions de Rands, soit 27% du PIB, et des investissements publics représentant plus de 30% de l’investissement total. Il y a certes une tendance dans les pays riches à avoir des gouvernements très interventionnistes, mais le gouvernement d’Afrique du Sud est non seulement envahissant mais ne cesse de croître. Les entreprises étatiques envahissent la sphère économique ce qui fait que les investissements publics représentent une part importante de l'investissement total. Ces entreprises sont un vrai fardeau pour le contribuable et l'économie.

Aux origines du miracle de l’île Maurice !

L’Ile Maurice se porte de mieux en mieux depuis que son gouvernement multiplie les mesures favorables à l’entrepreneuriat pour lutter contre la pauvreté. En une décennie le pays a pu gagner 16 places dans le classement mondial de la liberté économique (EFW), en passant de la 22ème place en 2000 à la 6ème place en 2013.

Ghana : la liberté économique à l’arrêt !

Le Ghana régresse au niveau de la liberté économique. C’est ce qui ressort de l'index de la liberté économique de l’Heritage Fondation, rapport annuel qui, à l'aide d’indicateurs permet de déterminer le niveau de liberté économique pour les 185 pays du monde qui disposent de suffisamment de données pour évaluer leur niveau de liberté. Le Ghana a chuté d'une position sur le classement 2016, en régressant au 72ème rang, mais il a maintenu son score de 63,0 (plus de 100). Classé 5ème en Afrique sub-saharienne, il se trouve dans la 3ème catégorie des pays moyennement libres. Cela traduit l’existence de problèmes graves qui entravent encore la croissance économique et le développement des entrepreneurs.