Gouvernance

Peut-on sauver South Africa Airways ?

SAA en faillite - Comment suaver la SAA?

Oui, il existe une vraie solution pour les problèmes de la compagnie aérienne nationale South African Airways (SAA). Il existe bien un plan qui pourrait mettre fin aux renflouements par les contribuables et satisfaire aussi le « stupide » désir des politiciens de voir flotter le drapeau national et conserver ainsi leur fierté nationale. Mais, il faudra vraiment beaucoup de courage.

Cameroun : Les dérives d’un État sécuritaire !

Derives d'un Etat sécuritaire- Cameroun-violence-armes

Sur sa page Facebook intitulée «Honneur et Fidélité», l’armée camerounaise expose régulièrement sans conséquence les corps sans vie des citoyens «neutralisés [tués]» pour radicalisation. A ce jour, près d’un millier de citoyens ont déjà perdu la vie dans la guerre de l’État contre ses propres citoyens. Certes, l’État camerounais est acculé par la pression des séparatistes et de la secte islamiste, mais ce n’est pas une raison pour bafouer tous les droits fondamentaux et commettre des horreurs. Comment l’État (néo)patrimonial, déjà tant décrié, a glissé vers un État sécuritaire ?

Somalie : un Blanc à la tête de la banque centrale ?

Banque centrale de somalie - Un blanc à la tête?

Au cours des dernières semaines, de nombreux Somaliens se sont posé une question importante: après près de 60 ans d’indépendance, pourquoi avoir besoin d’un homme « blanc » - un muzungu ou saan-cadde comme on dit - pour jouer le baby-sitter et diriger la banque centrale, une entité somalienne souveraine?

Cameroun : pas de croissance en 2019?

La loi des finances 2019 prévoit l’augmentation des charges fiscales de près de 187 milliards de FCFA. Il s’agit de l'élargissement du champ d'application du droit d'assise aux boissons gazeuses importées, aux produits cosmétiques, aux articles de la friperie, aux pneumatiques et aux véhicules d'occasion, et de l'institution d'une nouvelle modalité alternative de collecte des droits et taxes de douanes sur les téléphones et les logiciels importés.

Les 4 facteurs expliquant la faible compétitivité de l’Afrique.

Dans le dernier rapport sur la compétitivité mondiale, sur les indicateurs responsables de la productivité et de la croissance à long terme, les pays africains sont mal classés. Sur les 140 pays étudiés, l’économie africaine la mieux classée est Maurice au 49ème rang, puis l’Afrique du Sud à la 67ème place. La majorité des autres pays africains croupissent dans le tiers inférieur du classement. Cette médiocre performance, sur l’un des principaux indices de mesure du progrès économique, confirme la situation déplorable dans laquelle se trouve l’économie africaine, du moins en ce qui concerne le passé récent. Il y a quatre principaux facteurs à l’origine de ce déficit de compétitivité.