Narcisse OREDJE

Comment juguler l’absentéisme des enseignants au Tchad ?

Absentéisme des ensignants au Tchad

Le ministère de l’éducation a lancé ce 27 février 2019 en partenariat avec l’UNICEF et d’autres partenaires, une plateforme mobile permettant le contrôle l’assiduité des enseignants du primaire. Identifié comme l’une des causes principales de la baisse de niveau des élèves, l’absentéisme des enseignants est l’un des grands problèmes qui gangrènent le fonctionnement du système éducatif tchadien. Mais face à ce fléau aux racines éparses, une simple plateforme mobile serait-elle une réponse suffisante et efficace ?

Tchad-Israël : les dessous d’une relation controversée

Déby et Netanyahou ss serrent la main- Dessous-relation-controversée

Via un mémorandum signé à N’Djamena dimanche 20 janvier 2019 entre le Premier ministre israélien et le Ministre tchadien des affaires étrangères, le Tchad et l’Israël rétablissent leurs relations après plus de 46 ans de rupture. La visite du Président Déby en Israël en novembre 2018 a déjà soulevé de nombreuses interrogations quant aux raisons qui pourraient justifier ce rapprochement. L’arrivée de Netanyahou à N’Djamena ne fait que raviver la flamme avec la signature de ce mémorandum. Au delà des raisons officielles, que pourrait cacher le rétablissement de ces relations ?

Tchad : les raisons du fiasco de la politique agricole

Selon le Cadre harmonisé d’identification des zones à risque et des populations en insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l’Ouest, plus de 4 millions de personnes sont menacées par l’insécurité alimentaire au Tchad, dans la zone sahélienne. Une fois de plus c’est l’Union Européenne, qui alertée, débloque plus de 40 millions d’euros pour secourir les nécessiteux parmi lesquels plus d’un million d’enfants.

Pourquoi les parlements africains sont-ils inefficaces ?

Surfacturation de l’entretien de 200 véhicules des parlementaires sénégalais ; détournement  d’environ 1,965 milliards d’Ariary à Madagascar ; sénat budgétivore et inutile au Sénégal, etc. Ces dysfonctionnements mettent à mal les parlements africains, tribunes d’expression des peuples. Mais face aux différentes crises que traversent l’Afrique et face à ces dysfonctionnements préjudiciables aux citoyens, doit-on pointer du doigt les seuls parlements?